Photo-bannière-article-19-juillet

Réflexion

Un gentil « coup de gueule » à ceux qui disent…

19 Juil , 2016  

Auteur : Laurent et Alexandra


Cela nous démangeait depuis quelques temps de faire cette petite mise au point concernant notre voyage autour du monde.

Rien de méchant, mais on s’entend souvent dire de la part des gens que l’on rencontre, que l’on connait, et même parfois des amis ou même de la famille :

«Vous avez de la chance » ou bien « On vous envie » ou bien « Vous vous la couler douce » ou encore « Vous, ça fait un an que vous êtes en vacances !», et encore bien d’autres choses.

Pour réponde à ça :
– La chance n’a rien à voir, le voyage ne nous a pas été offert, on n’a pas gagné au loto, et nous avons économisé trois ans pour cela et vendu le peu de choses que nous avions, notamment nos voitures.

– Envier les autres n’a jamais rien rapporté et ne fait qu’augmenter la frustration.

– Se la couler douce ? Tout dépend ce que l’on entend par là. Nous ne passons pas nos journées dans des transats au bord d’une piscine à boire des cocktails et se faire un bon resto le soir venu. (même si c’est arrivé de rares fois)

– Et pour les un an de vacances ? Tout dépend ce que l’on veut dire par « vacances » ?

Pour nous le quotidien c’est réserver ou chercher le soir venu des hébergements le moins cher possible, dormir en auberge de jeunesse dans des dortoirs entre 6 et 10 lits, dans des endroits parfois bruyants, douteux, crasseux, mal odorants où certaines personnes seraient choquées par la propreté des toilettes et des douches, souvent froides (quand il ne faut pas se laver avec une écuelle d’eau).
Même parfois ne pas se laver du tout et porter les mêmes vêtements pendant plusieurs jours et porter les cinq mêmes vêtements toute l’année.

Passer la nuit dans des chambres douteuses où les fortes odeurs d’égouts remontent et même parfois où les lits sentent le moisi et sont recouverts d’une jolie teinte verdâtre. Heureusement ça n’est pas toujours comme ça et on a aussi parfois de bonnes surprises.

C’est aussi faire des trajets en car, bus, trains, de 24 heures, dans des conditions quelques fois difficiles, d’odeurs, de chaleur, de froid, où de bruit, et quelques nuits blanches (ex : Trajet minibus Sumatra avec la musique à fond pendant huit heures d’affilée : vécu !)

Dormir dans la jungle avec des singes, araignées, sangsues, rats, insectes de toutes sortes, et entendre des bruits inconnus.
Se laver dans la rivière et boire l’eau de la rivière. Aller aux toilettes dans les pires conditions (ex : Chine, toilettes insalubres sans cloisons, tout le monde fait avec tout le monde), ou au milieu de la forêt ou encore en plein désert.

Notre campement dans la jungle en bâche plastique

Notre campement dans la jungle en bâche plastique

Une cuisine

Une cuisine de resto

Tu prépares le diner ?

Tu prépares le diner ?

Tu vas te laver ?

Tu vas te laver ?

Non, je vais mettre un coup de peinture sur la porte !

Non, je vais mettre un coup de peinture sur la porte !

C'est quoi les points noirs sur le mur ? Des mouches !

C’est quoi les points noirs sur le mur ? Des mouches !

un petit pipi ? Heu, comment dire...

un petit pipi ? Heu, comment dire…

Manger dans les resto de rue pour payer moins cher et vivre la vie locale, sans se soucier de savoir si le cuisto s’est lavé les mains. Acheter quelques bricoles pour se faire à manger « vite fait » ou manger sur le pouce dans un car.
Négocier en permanence les prix, surtout quand on est vu comme des touristes « riches », éviter les arnaques, et rester vigilants à tout moment.

Ne jamais regarder la télé et ne pas avoir toujours internet. (Ah quelle horreur ! Lol)

Refaire nos sacs tous les deux, trois jours, pour changer d’endroit et laver notre linge quand on peut.

S’adapter en permanence à un nouvel environnement, monnaie, langue, climat (ex : désert d’Atacama, dormir en tente par 0° pendant 15 jours), culture et us et coutumes des populations… ce n’est pas de tout repos pour le cerveau !

Faire en permanence attention au budget, pas de dépenses superflues, pas d’excès, toujours compter au plus juste, négocier et choisir les options les moins chères.

Nous avons économisé pour notre budget voyage pendant plusieurs années pour nous offrir ce rêve, au détriment d’une maison, d’une belle voiture, de belles fringues, et toutes les choses dont preque tout le monde « rêve ».
Mais c’est notre choix, même si parfois les conditions peuvent sembler « difficiles », et bien EVIDEMMENT on ne s’en plaint une seconde, car nous avons CHOISI de vivre cette expérience, et on adore ça !

Quoi de plus épanouissant que d’ouvrir son esprit au « vrai » monde et aux vrais populations de notre planète.
Avec les bons et les mauvais côtés, comme partout, mais avec tant de rencontres et d’expériences si enrichissantes,
de paysages magnifiques et d’endroits insolites.
Ressentir de nouvelles émotions et se sentir vraiment libre et libéré de toutes contraintes matérielles.
Tout ce que l’on ne découvrirai jamais en restant devant sa télé à regarder les images et les informations
abrutissantes dont on nous abreuve à longueur de temps.

Il arrive que l’on s’accorde quelques « pauses vacances » ou l’on décide de s’arrêter dans un endroit où l’on se sent bien, pour
plusieurs jours à ne rien faire. Et parfois même, quand le tarif le permet, dans une guest house avec piscine ! Waouw ! (ex : Indonésie, 10 euros/nuit/chambre double/piscine)

Il nous arrive aussi, quand l’endroit nous plait, de travailler en demi journée en échange du gîte et du couvert, histoire de faire durer le plaisir à moindre frais et surtout pour partager la vie avec les gens chez qui nous sommes.
Ou se faire héberger quelques jours gratuitement, quitte à dormir à même le sol, toujours pour partager avec les gens.

Pour conclure, le voyage pour nous, c’est prendre des risques, sortir de notre zone de confort, aller à la rencontre des autres et nous dépasser, enlever nos propres barrières, vaincre notre timidité et nos habitudes pour aller de l’avant, se confronter à la réalité des pays que l’on visite, des conditions de vie des populations les plus pauvres, et des travers des plus riches…

A la différence des vacances où l’on part pour se reposer, se détendre dans un endroit agréable que l’on a choisi, se faire plaisir et s’offrir de bons restaurants, des boissons, des glaces, faire la fête sans regarder à la dépense avec des amis, aller se balader pour découvrir son environnement, tout en gardant son confort dans les déplacements,…

Alors encore une fois, aux personnes qui pensent que l’on a de la chance, etc, je leur dit :

C’est juste une question de choix. Pourquoi ne le faites vous pas ? Tout le monde peut le faire !
« Oui mais nous, on a des enfants ! ».
Est ce le problème ? On a rencontré tellement de gens qui voyageaient autour du monde en famille et sans forcément être « riches ».
Mais encore des retraités, des jeunes, même une femme seule avec ses deux petits enfants, qui parcouraient la planète.

Mais si ça n’est pas votre « truc », ne soyez pas « jaloux. »
Une chose est sûre, faire un tour du monde n’est pas gratuit et on ne nous l’a pas offert !

Notre rêve passe par des choix complètement réfléchis et acceptés.
Notre rêve a un prix. Et ce prix nous offre la liberté de faire ce que l’on veut…

A chacun son rêve !

Bises à tous, bonnes vacances ou…bon voyage !


16 Responses

  1. Eliane W dit :

    Bonjour les 2 Birds !

    C’est toujours la même chose. L’envie, ou la jalousie se déclare un jour !
    Votre choix le voyage, un grand voyage … au plus près des habitants de ces villes et villages que vous visitez, et vous avez choisis de nous raconter votre histoire, vos journées, vos anecdotes, vos dépenses … vous nous faites profiter de votre quotidien avec de belles photos ou bien des photos de la vie, là où vous êtes.
    Et puis … quelques soirs … un mail arrive dans notre bal, avec une nouvelle aventure des 2Birds.
    Et là, catastrophe, l’ami, le parent ou l’inconnu qui a passé une mauvaise journée (il y des dizaines de raisons possible – les enfants, les grèves, le temps maussade …) peut lire que vous avez visité un lieu magique, photo à l’appui. Il oublie tout le reste du message, les comptes, les heures de voyage, pour cette visite loin de chez nous. La « Jalousie », « l’envie » se déchaînent.
    Et pourtant ce dernier, le lendemain, repart à son travail (peut être en grande forme) en oubliant que quelques heures auparavant, ils vous avaient enviez, nommés de chanceux, traités de chanceux.

    Personnellement je suis très contente de lire votre aventure … je suis même accroc. Je recherche sur le web lorsque l’endroit où vous êtes, ou cette petite l’île dont vous parlez m’est inconnue. Mais je ne souhaiterais pas faire ce voyage, voyage dans l’inconnu. Je ne suis pas une aventurière !

    Continuez de nous faire profitez de votre vie autour de la planète. De nous faire sourire avec certaines situations.
    Et ignorez les mauvais esprits.

    Au fait, vous ne me connaissez pas, je dois enfin me présenter. Je n’ai jamais osé vous écrire.
    Je suis la maman de Stéphane W.

    À bientôt de vous lire sur d’autres aventures, il y a encore du chemin à découvrir, nous ne sommes qu’en octobre 2015 …

    Bisous à vous deux, profitez bien de cette grande aventure autour de notre planète.

    Eliane W.

    PS-Quelques infos de la France : hier température 37°4, et après une nuit bien chaude à 25°, il fait déjà 30° il est 8 h du matin

    • FreeAs2Birds dit :

      Bonjour Eliane, nous sommes ravis de faire votre connaissance !
      Nous avons lu votre commentaire avec attention et nous sommes émus de voir que le récit de nos aventures puisse intéresser des personnes qui ne nous connaissent pas.(sauf à travers Stéphane peut-être ! 🙂 Et c’est une vraie satisfaction et une belle récompense pour nous, et en particulier pour moi, qui tente de rédiger au mieux ce que l’on a vécu. Surtout n’hésitez pas à l’avenir à nous laisser des commentaire si l’envie vous en dit. Nous vous répondrons avec plaisir. Je constate qu’en France, aussi bien la situation du pays que le climat semblent « particuliers ». Cela nous pousse à faire durer le voyage le plus possible avec le budget restant ! En tout cas, merci encore, et nous sommes heureux de vous compter parmi nos lecteurs. Amitiés. Alexandra & Laurent – Les 2Birds

  2. Vaguener dit :

    Moi je dis bravo à vous d’avoir eu les c….. De le faire. Vous avez plein d’anecdotes et de souvenirs en tête. bises à vous

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci beaucoup ! Le plus dur, c’est de partir, ensuite tout s’enchaine et ensuite on ne peut plus s’en passer, on a envie de continuer.
      Merci de nous lire, ça fait toujours plaisir !
      Amitiés. Bises. Les 2Birds

  3. Ed dit :

    Coucou, Un article très intéressant!

    J’ai passé diz ans en me disant «j’aimerais bien mais ça n’arrive qu’aux autres».

    Se mettre le chapeau de «allons-y» c’est un pas très grand et ça fait peur. On se considère coincé et au même temps on s’habitue.

    Mais bien sûr, on n’est pas vraiment coincé comme pas mal de gens dans les pays que vous visitez serait coincés. Coincés politiquement, coincés dans leur sociétés.

    Vos articles sur les Gillis se sont arrivés au bon moment, merci

    A un de ces jours, j’espère.

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci Ed ! Très bonne analyse, c’est exactement ça. Il y a des gens « coincés » aux deux sens du terme.
      En tout cas profitez bien en Indonésie. Mais, règle très importante là-bas : Demande toujours le prix pour tout, avant de faire quelque chose, d’acheter ou de manger. Car les indonésiens sont spécialistes en arnaques.
      Bonnes vacances les amis et… A bientôt ! 😉

  4. Aurélie dit :

    Je ne peux que compatir, ici c’est la même et ça m’énerve aussi 😉 Après, je relativise en me disant que peu importe ce que les autres pensent… l’important est de se donner les moyens de vivre ses rêves, et de laisser les autres parler.
    Bonne continuation !

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci Aurélie, c’est vrai que l’on s’en fout un peu, mais c’était aussi histoire de détailler la façon dont on voyage et en même temps de dire aux « jaloux » : Si c’est des vacances, faites pareil !
      Mais en réalité ça ne gâche rien à notre voyage. Merci de nous suivre ! Bonne continuation à toi aussi. 😉

  5. claire dit :

    je n’ai qu’un mot à dire : bravo !

    c’est une belle aventure que vous vivez, profitez-en, je vous suis de loin en loin, avec bonheur en tout cas !

    claire

  6. Marcel dit :

    Bonjour les jeunes, je trouve toujours super votre carnet de voyage : l ‘écriture plaisante et vivante donne l’impression d’y être, les photos, instantanées ou plus artistiques, complètent le tableau.
    Votre préparation minutieuse fait de votre voyage une réussite et ne doit rien à la chance, on est bien d’accord. Vous avez mis tous les atouts de votre côté, l’envie, la maitrise des langues les plus utilisées et probablement, une préparation mentale à travers les expériences d’autres voyageurs pour surmonter les moments difficiles qui se présentent invariablement dans certains pays.
    Les moments agréables doivent l’emporter car vos sourires en disent long et le voyage se poursuit …
    Les « vrais » gens, cette notion revient quelques fois pour qualifier vos rencontres avec les gens du pays que vous visitez, on voit l’idée, bien développée dans vos articles ; ça implique aussi son contraire les « faux » gens … Bon ça sonne moins bien ! Les contacts, rapports ou leurs absences entre les gens dépendent de beaucoup d’éléments, mais sont toujours vrais, que le courant passe ou pas. Oups, on en reparle autour d’un verre …
    Vous êtes peut être déjà en Argentine, le pays du Tango, danse et spectacle superbe vu au Théâtre Charles Dullin par une des meilleures troupes d’Argentine, mais à Buenos Aires vous avez les Milongas où l’on ressent l’essence du « vrai »(*) tango. D’ailleurs, 2ème quinzaine d’août il y a le Festival et Mondial du Tango à Buenos Aires, de belles fêtes en perspectives.
    (*) Plagiat pour rire
    Je profite de ce petit mot pour vous remercier du souvenir de l’île de Pâques, l’étape que nous avions choisi, ramené par Chantal et Philippe. Très sympathique attention !
    Bises de Mylène et Marcel qui vous souhaitent encore de belles découvertes et rencontres.

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci pour tous les compliments, on va essayer de continuer de la même façon.

      Pour l’Argentine, nous irons, en principe, après la Bolivie. Pour l’instant nous sommes encore au Pérou.
      Pour le souvenir de l’île de Pâques, content que cela vous plaise, car ça n’est pas toujours évident de trouver des souvenirs sympas et originaux.

      Merci encore et à bientôt, peut être autour d’un verre ! lol

      Bisous des 2birds

  7. rose Ledoux dit :

    Rose,
    Hauts les coeurs , votre aventure vaux la peine d’être vécue, sans vous occuper des envieux , ni des ronchons, qui sont timorés et n’oseront jamais se lancer dans une telle aventure.
    Les désagréments d’aujourd’hui seront les plus beaux souvenirs de l’avenir et ce sera des « te souviens -tu » lorsque, le temps aura passé. vous serez « enrichis de la connaissance des autres et aurez appris la tolérance.
    Je précise que je suis une grand’Mère et même une arrière grand’Mère

    Je vous embrasse tous les deux (vous me connaissez bien)

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci beaucoup Rose pour votre soutien, et merci de nous lire !

      Nous commençons déjà à nous dire « tu te souviens… » car ça fait déjà plus d’un an que nous sommes partis et ça n’est pas fini !

      Nous sommes très en retard sur le blog, mais on fait ce que l’on peut dès que l’on peut, pour graver tous ces souvenirs.

      Bises de nous deux et à bientôt !

      Les 2birds

  8. Kohler dit :

    Bravo pour ce billet. Indispensable pour clouer le bec à tous ceux qui n’ont rien compris.
    Nous aussi – sans avoir le même âge (73 et 64 !!!) nous faisons le tour du monde, un peu plus confortablement vu notre âge mais avec le même état d’esprit.
    L’essentiel est de garder ses yeux d’enfants et de s’émerveiller en oubliant le futile.
    Bravo en tout cas à vous deux (j’ai déjà eu l’occasion de le faire pour un autre billet) mais vous méritez tout ce que vous vivez. Profitez en bien et faites profiter autour de vous.
    Vous lire est un régal. Bon vent !
    Francette et Pierre

    • FreeAs2Birds dit :

      Suite de ma précédente réponse… Merci encore, et vous, au moins vous pouvez comprendre, ça fait plaisir.
      Bon vent à vous ! Alexandra et Laurent

      Au cas où, nous avons une chaine vidéo sur youtube… Freeas2birds
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *