OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Singapour

Dans les petites rues de Singapour…

28 Août , 2016  

Auteur : Laurent /

Jeudi 22 octobre (suite)

Nous atterrissons de nuit à l’aéroport de Changi à Singapour vers 21h00. Nous récupérons nos sacs et remontons dans le hall par un escalator et là une magnifique sculpture mobile apparait devant nous, suspendue au plafond. Une des plus belles choses qu’il m’est été donné de voir. Je reste scotché devant pendant vingt minutes.
Une fois retrouvé le monde réel, nous allons retirer de l’argent, et oui on change de monnaie, pour du dollar Singapour.
Puis nous descendons jusqu’au métro. On change de monnaie mais on change aussi de monde, car Singapour c’est un des pays les plus riches d’Asie du sud est.

Nous approchons devant un distributeur de tickets de métro mais la machine n’accepte que des billets de 5 et 10 dollars.
N’ayant que des billets de 50 dollars, je tente de faire du change avec les gens qui s’approchent mais personne ne peut me faire de change, et pas de boutiques sur le quai. Soudain, l’homme derrière moi en costume cravate nous demande où nous allons puis introduit des pièces dans la machine. 5,20 dollars. Il nous tend les tickets de métro et me fait comprendre que c’est cadeau.
Nous le remercions chaleureusement, tout deux surpris par ce geste spontané.
Le métro est impeccable, mais ici il est interdit de manger, boire, et surtout, comme partout dans Singapour de mâcher du chewing-gum !

Nous arrivons enfin dans la rue de notre guest house dans laquelle sont installées de magnifiques arches lumineuses pour une fête indienne, « Happy Deepavali ». Nous marchons quelques minutes jusqu’à notre guest house, le « Hostal 60 ».

PA232951

PA232900

PA232956

PA232902

PA232906
Nous comprenons le nom de l’hostal dès l’entrée. La déco n’est faite que de vieux objets et meubles des années 60, très sympa. Le temps de faire le check-in, un peu compliqué et long, nous pouvons enfin poser nos sacs et nous coucher dans notre dortoir vers 23h30.

Vendredi 23 octobre

Nous sortons petit déjeuner, compris dans le prix mais dans un établissement à l’extérieur, à quelques pas de l’hostal.
Tenue par des chinois, c’est une espèce de cantine ouverte sur la rue, un peu glauque, un peu crasseuse.
Je tends nos tickets à la serveuse, qui avec un sourire trop bien dissimulé, nous sert un bon jus de chaussette, et deux oeufs bouillis. Un délice…Je déconne !

9h30, une bonne douche, puis nous profitons des PC que l’hostal met à disposition pour réserver nos vols pour Medan en Indonésie pour un trek dans la jungle et pour Sydney, étape non prévue au départ, pour un rendez-vous… immanquable (a suivre) !

Vers 13h30 nous quittons la guest house pour un grand moment. Retrouver nos amis Ed, l’anglais rencontré dans le trip du désert de Gobi et Kaili sa copine de Singapour. Rendez-vous à la station de métro Outram Park. Nous les apercevons enfin et les retrouvailles sont sincères et chaleureuses. L’émotion est palpable, Ed à l’air très ému.

PA232894

Nous visitons la ville tous les quatre avec Kaili comme guide. quartier chinois, indien, etc.

PA232883

PA232885

 

PA232893

PA232892

PA232891

PA242991

PA242998
Ed nous propose de nous arrêter boire un vrai café dans un établissement qui ne fait pratiquement « que » du café.
Mais ici, pour commander un café c’est un peu particulier. Ceux qui préparent et servent le café sont des «anciens» appelés « oncles ». Même si la langue officielle est l’anglais, pour commander un café cela ne vous servira à rien. Il faut utiliser un genre de chinois mélangé avec d’autres choses, enfin c’est compliqué.
Sans l’aide de Kaili et Ed, nous n’aurions jamais bu de café !

Comme exemple un café noir : kopi o
Un café au lait : Kopi c
Et comme je voulais un café au lait avec un peu de sucre, ça donnait (en phonétique) :
Koipi ci peigne souci. Ca ne s’invente pas !

PA232895

Nous déambulons dans la vieille ville et le quartier chinois. (J’en profite pour y acheter un bermuda au marché, 8,50 dollars, car le mien est proche du décès !)
Nous nous arrêtons dans un « food court », très fréquent en Asie, c’est un endroit où de multitudes de petits resto se côtoient avec tables et chaises en commun.
Kaili a une bonne adresse où l’on mange un poulet bouilli réputé à Singapour. Nous nous installons à une table en attendant la commande, vu la queue qu’il y a…

Nous dégustons ce met délicat, très simple, mais d’une tendreté rare pour du poulet, comme du beurre, accompagné de riz,
Nous en profitons pour nous rappeler les bons souvenirs car nous ne nous sommes pas vu depuis près de quatre mois, depuis Shanghai…

PA232874

PA232875

Nous reprenons notre balade dans le quartier indien, avec un arrêt dégustation de petits gâteaux indiens dans une sorte de salon de thé.
Puis nous continuons notre visite dans le quartier de Arab street, avec ses jolies maisons colorées, ses bars, restaurants, boutiques et une magnifique mosquée au bout de la rue piétonne bordée de palmiers.
Un quartier très intéressant partagé entre les anciennes rues typiques et les immeubles modernes tout autour.

PA232915

PA242998PA242991PA232888

 

PA232926

PA232921

PA232917

PA232928

PA232939

Nous quittons Ed et Kaili et nous donnons rendez vous ce soir pour un autre food court et dans un tout autre quartier. Une demi heure de bus, arrêt à la station « chonk chonk » et nous voilà dans un des quartiers pavillonnaire des plus « huppés » de Singapour, où la moindre « petite » maison s’achète à plusieurs millions d’euros, bref…

On se contentera de manger au food court très abordable, avec nos amis que nous retrouvons déjà attablés. Ils vont commander pour nous tout un tas de plats différents pour nous faire goûter, et c’est clair que ça n’est pas du resto chinois « à la française » !
On se régale, tout en passant une bonne soirée à se remémorer tous les bons moments que l’on a vécu ensemble, et qui on l’espère, se répèterons à l’avenir.

PA232942

PA232947

PA232949

Nous nous quittons vers 22h00 car Kaili travaille demain et retour à l’hostal vers 23h00.

Samedi 24 octobre

Ce matin, levé vers 10h00. Nous avons rendez vous avec Ed, que nous retrouvons vers midi à little india. Nous cherchons un endroit où manger indien dans la rue, mais nous ne trouvons rien qui nous plaise et Ed décide de nous emmener dans un « mall » tout proche où il a une bonne adresse de resto chinois que Kaili lui a recommandé. Après avoir arpenté le centre commercial de long en large sans trouvé le-dit restaurant, qui en fait n’existe plus, nous nous rabattons sur un autre resto chinois/malay dont la spécialité sont les fameux « bao soup ».

Nous mangeons rapidement et nous partons direction le centre de la ville, et plus exactement le quartier ultra moderne de Singapour, à Marina Bay. Surement l’image la plus connue de ce pays, avec son immense hôtel « Sands » et ses trois tours, surmontées d’un plateau et de sa piscine au sommet. Nous découvrons aussi la tribune du circuit de Formule 1, un centre commercial de luxe avec ses promenades en barque à l’intérieur, l’ancien hôtel « The Fullerton », le tout autour de la baie.

PA242958

Que l’on aime où pas, c’est très impressionnant de voir cette ville futuriste. Aujourd’hui il fait un temps très chaud et très humide, et la visibilité est mauvaise. La pollution, mais surtout les incendies de forêt en Indonésie crées un air brumeux et un peu acide, comme un brouillard, qui apparemment ici est assez fréquent. Dommage.

PA242966

PA242967

PA242969

PA242972

PA242978

PA242986

PA242987

Nous faisons le tour de la baie avec Ed puis il repart chez lui pour travailler un peu. Nous continuons à nous balader du côté de Clark kay près d’une rivière dont la berge est pleine de petites maisons colorées qui sont en faits des bars et des restaurants.

PA242989

Le petit creux de l’après-midi se faisant sentir, nous nous arrêtons pour une pause café-muffins dans un petit centre commercial, évidemment moderne, donnant sur la rivière.
Vers 16h00, ne repartons à la guest house prendre une douche et nous changer et être un peu « mieux habillé ».

Nous retrouvons Kaili et Ed vers 18h30 dans le hall du centre commercial de Marina Bay, puis nous montons au sommet d’une immense tour à quelques minutes de là. Arrêt au 33ème étage, au « 33 level bar » qui surplombe la baie.

Nous nous installons sur la terrasse avec une superbe vue à 180° sur Singapour. La nuit commence à tomber et les lumières commence à scintiller. Nous commandons un apéro bière avec quelques bricoles à grignoter. Fond musical jazzy, c’est parfait.

PA243010
C’est ainsi que soudainement, Ed et moi, pris par le démon de la danse, nous mettons à exécuter quelques pas improvisés…

Quelques minutes après cette pause détente, la lumière du bar s’éteint doucement pour laisser place au spectacle son et lumière de l’hôtel « Sands » juste à côté. Les magnifiques lumières illuminent toute la baie accompagnées de superbes musiques. Magique !

PA243025

Nous quittons Ed et Kaili vers 20h30, car ils avaient réservé un grand restaurant en amoureux, de longue date.
Nous nous disons une nouvelle fois au revoir, émus, et nous nous promettons des retrouvailles, quelque part, un jour, dans le monde…

Nous partons direction cet immense hôtel qu’est le « Sands », et pénétrons par l’une de ses entrées. Le hall est gigantesque et la décoration magnifique, épurée, luxueuse, mais une chose est sûre, nous n’y dormirons pas !

PA243029

PA243032

Nous traversons ce hall pour ressortir de l’autre côté de l’immeuble et là au loin, nous apercevons une chose encore plus magique que Disneyland. Nous approchons et nous sommes maintenant face au Garden by the Bay, lui aussi très connu à Singapour, sur un promontoire qui surplombe le jardin.

Cet immense jardin « artificiel » aux majestueuses tours lumineuses en forme de champignons, qui changent de couleurs.
On se croirait dans le film « Avatar ». Nous descendons nous promener dans ses allées où tout est fait pour se croire dans un monde de rêves. Il fait nuit et lumières sont encore plus belles.

PA243041

PA243061

PA243064

PA243067

PA243071

PA243074
Nous déambulons au travers des dédales et nous arrivons dans un market food. Toujours le même principe, des dizaines de petits restaurants en cercle et des tables partout au milieu. On peut s’installer où l’on veut.

Et là, c’est le drame ! On a tellement faim que l’on commande un énorme kébab frites que l’on ne finira même pas. Le genre de truc où l’on se dit après coup avec regrets : « On aurait pas dû manger ça ! »

Bref, une fois plein comme des gorets, nous repartons dans le jardin, histoire de digérer en marchant. Sur le trajet direction le métro nous repassons près des « champignons » bleus, géants, mais cette fois vu d’en bas, pour encore mieux apprécier leurs tailles et leurs lumières. Incroyable de beauté et de magie.

C’est sur cela que nous reprenons le métro et rentrons nous coucher, la tête pleine de rêves vers 23h30.

Demain, départ vers un autre monde, un autre rêve…


2 Responses

  1. Chantal dit :

    Pour moi l’Asie, oui mais Singapour …
    Gros, gros bisous

    • FreeAs2Birds dit :

      Malheureusement Singapour se visite en seulement trois jours, donc un peu court pour le nombre d’heures de vol.
      Mais il y aussi la Malaisie à côté qui est très développée…et encore d’autres pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *