PA021984

Indonésie

Les aventures de « Bintang-Mangue » à Bali (épisode 3)

12 Juin , 2016  

Auteur : Laurent /

 

Mardi 6 octobre, un peu d’action nous fera du bien.
Un gars passe nous chercher à la guest house pour une excursion en mer. On monte à trois avec Alex sur son scooter et il revient chercher Minou. Il nous dépose sur la plage et on embarque avec une dizaine de personnes sur un bateau. On longe la mer pour passer au bout du lagon, plus calme, car face à nous les vagues sont déchainées sur la barrière de corail.

Nous partons tout d’abord vers le site appelé « Manta Ray », je te le donne en mille Émile, pour voir des raies Manta.
La houle est énorme, et le pilote gère avec habileté la grosse barque sur laquelle nous sommes. Mais c’est chaud, car la mer est démontée. Nous arrivons tout de même dans une crique, mais uniquement entourée de petites falaises. Pas de plage. Le bateau s’arrête après quelques minutes, essayant de se stabiliser entre les trois quatre autres bateaux déjà présents. Mais la houle et les vagues sont toujours énormes et on les voit s’écraser sur la falaise juste en face de nous. C’est à ce moment là que le gars nous dit : « vous pouvez aller dans l’eau !». On hésite un peu, et on y va, pas trop rassurés. Minou reste dans le bateau et jette un oeil sur nous, prête à plonger !
On nage, équipés de masque, tuba et palmes. L’eau est très claire, mais très profonde. Après quelques minutes et plusieurs fausses alertes, on voit enfin une raie Manta qui nage à la surface de l’eau, mais disparait rapidement. On finit quand même par en voir une qui passe sous nos pieds à environ cinq mètres de profondeur, c’est énorme, dans les deux mètres d’envergure ! C’est peu mais ça fait plaisir.

Nous remontons sur le bateau. Plusieurs personnes ne sont pas descendues, car ça bouge beaucoup, et certaines commencent à être malades.

Le bateau repart pour l’autre site, appelé « Crystal water » près de Nusa Penida, l’île voisine. L’eau est plus calme dans cette petite crique. Une jolie plage face à nous, encore quelques bateaux, et surtout de jolis fonds coralliens à voir dans cette eau…cristalline.
Quatre personnes sont en train de vomir par dessus bord, pour donner à manger aux poissons, dont un couple de chinois qui sont carrément allés sur la plage pour calmer le mal de mer. Je fais attention en remontant sur le bateau de ne pas me prendre une gerbe sur la tête !
Nous repartons, sans oublier les chinois, qui ont peine à remonter. Cette fois direction « The Wall ». Non, pas celui des Pink Floyd…

Le bateau ralenti le long d’un mur de rochers, une petit falaise, et le capitaine nous demande de nous mettre à l’eau et de nous laisser aller. Il y a un courant qui nous fera avancer juste au dessus de fonds coralliens. Il n’y a rien à faire, juste se laisser porter, et il nous récupérera plus loin. En revanche, ce qu’il ne nous a pas dit, c’est que l’eau est glacée ! Bref, on y va et c’est parti pour un tour de manège au dessus des fonds magiques, pleins de coraux et de poissons.

Nous finissons l’excursion par la « mangrove », qui est en fait un site corallien juste en face d’une mangrove. L’eau ici est bien meilleure, 28°, et encore une fois de jolis coraux et poissons. Minou est restée dans le bateau pendant toute l’excursion.
Elle n’a pas eu le courage de se baigner dans cette mer agitée, mais elle est quand même contente de sa demie journée passée en bateau.
Le bateau nous ramène vers midi sur la plage. Nous prenons le temps pour une douche à la guest house et un lunch s’impose après toutes ces émotions, au… Green Garden.

Après-midi, sieste, et baignade dans notre piscine pour nous tout seuls.

Vers 18h30, nous partons pour un ciné-resto. Le principe est simple, on dîne dans ce resto et on regarde ensuite un film.
Nous prenons tout les trois un immense et délicieux mie goreng, certes un peu plus cher que d’habitude, mais le film étant inclus… puis après nous allons nous installer dans des poufs, pratiquement au sol, dans une salle ouverte sur le resto. Le vidéoprojecteur démarre à 19h20. Ce soir ce sera Pulp Fiction. Le film d’hier était sous-titré, mais pas celui là… Donc ce sera Pulp Fiction en V.O.  On va s’accrocher pour comprendre le film en argo américain. Heureusement qu’on connait le film…
Fin de cette bonne soirée et retour home 23h30.

Mercredi 7 octobre

Départ en scooter vers 11h00, direction Dream Beach à nouveau.
Nous faisons un arrêt pour le déjeuner dans un petit Warung (restaurant). Nous mangeons sur une table bar en bambou face à la mer, ou plutôt un bras de mer. C’est marrée basse, mais le niveau de l’eau reste assez bas, et on y voit des dizaines de récoltants d’algues qui chargent leurs paniers, couverts de leur chapeau en paille.
Comme nous sommes juste à côté d’un magasin de souvenirs, nous y faisons un petit tour après manger. Minou y fait une razzia de cadeaux pour sa famille, ses amis, et aussi quelques trucs pour elle, qu’Alex essaie de lui négocier au mieux.

PA072160
PA072170
PA072187

Une fois terminé, nous rejoignons enfin Dream Beach. Mais cette fois, nous nous installons sur la terrasse tout en haut du bar-restaurant, dans un grand sofa rond, à l’ombre pour se relaxer autour de café et de thé. Après une bonne heure à contempler le paysage, nous reprenons les scooters et avant de partir, nous faisons un tour juste à côté de la plage voir les formations rocheuses où viennent s’écraser les vagues.

PA072188

Camion-hutte transport de personnes !

PA072189
PA072191
PA072194
PA072197
PA072202
PA072217
PA072228
PA072236

Et non loin de là nous apercevons un petit groupe de maisons et d’hôtels, et quelques boutiques, cette fois plus luxueuses, où nous allons aussi faire un tour. Minou y achète au passage une bouteille de vin rouge de Bali (190000 roupies) pour l’apéro…

PA072239
PA072240
PA072242

Fauteuils en mode "récup"

Fauteuils en mode « récup »

Nous retournons à la guest house vers 17h00, et histoire de nous rafraichir, rien de tel qu’un plongeon dans la piscine.
18h00, c’est bien l’heure de l’apéro, donc nous nous installons sur notre mini terrasse, toujours seuls autour de notre piscine, avec vin rouge et cacahuètes.
Si c’est pas ça le bonheur !!!
Nous en profitons aussi pour régler la chambre, soit 1.050.000 roupies (environ 65 euros), car nous partons demain.

Nous faisons la connaissance de Céline, une française qui voyage seule en Indonésie, et dont le temps est compté. Ce qui fait que son emploi du temps est très chargé, à la différence du notre.
Nous lui proposons donc pour diner, de nous accompagner manger au Green Garden. La femme du patron étant enceinte jusqu’au yeux, nous arrivons devant portes closes. Ils sont surement partis sur Bali pour accoucher. Nous décidons donc d’aller en front de mer histoire de trouver un truc sympa.

Nous trouvons un resto près de la plage, un peu plus cher que d’habitude, mais pour une fois… Hamburger pour Alex et moi, ça nous change. Petit coucher de soleil après manger. Nous passons une bonne soirée tous les quatre et à notre retour vers 21h30, nous disons au revoir à Céline que nous ne reverrons probablement pas.

S1170001

Jeudi 8 octobre
Levé 6h45. Nous avons préparés nos sacs hier, et après un petit déj rapide, nous disons au revoir au personnel de la guest house. Trois jeunes sympas à qui nous laissons un petit pourboire de 10000 roupies chacun.
A 7h30, un gars vient nous chercher pour nous conduire au bureau du « Fast boat », pour payer nos billets et attendre le départ. Cette fois nous avons préféré prendre un bateau pour Bali plus rapide, 45 mns, un peu plus cher (130000 roupies chacun) mais comme la mer est un peu agitée, c’est préférable au bateau local qui mettrait trois heures dans une mer très houleuse…

Départ 8h00, arrivée 8h45. Nous prenons un taxi (10000) pour retourner à « Yulia Homestay » où nous commençons a avoir nos habitudes. Un petit tour à la piscine, qui cette fois est utilisable, nous sortons faire un peu les magasins, et retournons manger un Mie Goreng (15000 roupies) dans le resto de quartier dans les rue derrières.

A notre retour, je me mets à bosser un peu sur le blog, pendant qu’Alex et Minou retournent se relaxer avec un bon massage.
A leur retour, nous sortons sur la rue principale, où les filles veulent de nouveau faire les magasins, toujours pour ne rien acheter, même si Minou hésite beaucoup dans le magasin de sacs en peau de serpent… Puis en arpentant la rue, nous trouvons un chauffeur pour nous conduire à l’aéroport demain à 11h00. Son dernier prix est de 130 000 roupies.

Une bière autour de la piscine, un diner une fois de plus à notre resto local et la soirée s’achève vers 21h00.
Demain nous allons chercher un nouveau personnage et continuer ensemble l’aventure Balinaise…


2 Responses

  1. Mamounette dit :

    Bintang ne vaut pas pisco :  » je rigole « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *