PA122508

Indonésie

Clarou à l’épreuve… du feu

15 Juin , 2016  

Auteur : Laurent/


 

Dimanche 11 octobre
Levés 1h30 du matin, un chauffeur vient nous chercher dans la cour de la guest house et nous embarquons, Claire, Alex et moi dans une van avec trois anglaises. Minou est restée couchée. A 2h45 nous arrivons au premier point de rassemblement pour un petit déjeuner avec encore d’autres personnes. Il fait frais, et tout le monde mange son pancake et son café presque en silence, à moitié endormi.

PA112386

3h30, départ pour la station de rassemblement. Il y a pas mal de monde et tous les guides sont là.
Nous rencontrons les trois notre, pour la douzaine de personnes que nous sommes. Distribution de lampes frontales. Quelques explications de base et le départ est donné à 4 heures du matin.
Nous allons gravir le fameux volcan Balinais : Le Mont Batur.

Dans un noir complet, une longue procession de lampes torches avance lentement sur le chemin poussiéreux. Alex, Claire et moi, discutons tranquillement pour l’instant. Comme la plupart des gens que l’on entend parler et rire.
Il fait encore frais, et nous supportons notre polaire, car nous sommes déjà un peu en altitude.

Le chemin commence à être pentu, et plus ça monte, moins on entend parler.
Puis le chemin pentu se transforme en petits rochers qui servent de marches, toujours dans la poussière.
On se retourne pour voir le trajet parcouru et déjà nous sommes en hauteur, au vue des dizaines de lampes en bas qui serpentent.
L’effort commence à se faire sentir. La montée dans les roches volcaniques est difficile mais je ne m’arrête pas dans ma lancée. Surtout que devant il y les trois anglaises en mini short ras du c… Ca motive !

Derrière, Claire commence à suffoquer et s’arrête avec Alex et un des guides. Des marcheurs proposent à Claire, au bord des larmes une barre chocolatée car elle n’a plus d’énergie et ne se sent pas très bien. Moi je continue.

Malgré ses réticences à continuer, Alex et le guide l’encouragent à avancer encore un peu, à son rythme et en prenant son temps.
Une fois arrivée à la première station, Claire au bout du rouleau, décide de s’arrêter là pour profiter du lever de soleil, après plus d’une heure et demi d’effort.

Pendant ce temps là je continue l’ascension, avec une petite pause pour notre groupe de quelques minutes, histoire de s’hydrater et de s’habiller un peu car la température baisse au fur et à mesure.

Alex, après s’être assurée que Claire va bien, reprend la montée accompagnée du guide, pour rejoindre le reste du groupe.
J’arrive au sommet à 5h20, et m’installe sur une barrière au bord du ravin. Nous sommes à la dernière station et un ravitaillement est organisé avec boisson chaude et sandwich omelette.
Alex me rejoint à 5h50. Nous avons réussi l’ascension du mont Batur – 1717 mètres.
Un gros effort, mais pas insurmontable pour nous, après tous nos kilomètres parcourus à travers le monde, et nos différents effort physiques déjà accomplis.
Claire aura, pour sa part, réussi l’exploit d’arriver à la première station, elle qui avoue n’être pas du tout sportive.

Après notre petite collation, nous pouvons admirer maintenant, à 6h15 du matin, le superbe levé de soleil sur l’autre volcan mythique d’Indonésie, le Mont Agun.

PA112390

PA112393

PA112396

PA112404

PA112419

PA122428

PA122431

Après ces longs instants de contemplation, le jour s’étant complètement levé, nous demandons à notre guide de faire un petit tour autour du cratère, alors que d’autres redescendent déjà. Balade sur la crête du cratère, où les fumerolles abondent tout autour de nous, sur ce volcan toujours actif.

PA122439

PA122442

PA122445

PA122449

PA122451

Cuisson des oeufs par nos guides pour la collation, dans les fumerolles du volcan

PA122457

PA122459

PA122460

PA122464

Puis nous redescendons récupérer Claire à la première station, en glissant dans la poussière volcanique que nous pouvons voir maintenant. Claire nous dépeint son « effroyable combat » pour tenter de faire cette ascension, comme l’effort de sa vie !
(Entre Alex et moi, nous en rigolons encore ! Mais on est fiers de toi Clarou ;-))

PA122469

PA122470

PA122475

PA122477

PA122478

PA122479

PA122480

PA122486

PA122491

SDC13196

SDC13198

SDC13200

Arrivés tranquillement au bas du volcan, nous quittons nos guides que nous remercions, et repartons direction Ubud.
Nous retrouvons Minou vers 10h00 qui a dormi comme une pierre, et nous partageons le petit déjeuner avec elle, tout en racontant les mésaventures de Claire.

Après ça, une petite douche et sieste pour les trois randonneurs.

Pour le lunch, encore une attente interminable. Mais pour se faire plaisir, nous partons tous les quatre pour une séance de massage d’une heure entre des mains expertes au centre d’Ubud. Quel bonheur !
Et cela ne suffisant pas, nous allons nous délecter d’un bain dans la piscine de la guest house à notre retour, histoire de nous rafraichir.
Ce soir rendez vous à 7 heures dans un des temples du centre ville pour un spectacle que nous avons réservé dans l’après-midi auprès des vendeurs ambulants. Nous nous installons assis juste à côté de la scène. Le spectacle de danses balinaises peut commencer, au son des nombreux instruments typiques joués par la vingtaine de musiciens.
Les rythmes lancinants et hypnotisants de la musique et les danses parfaitement effectuées donnent toute la magie de ce spectacle, rehaussé par de magnifiques costumes colorés.

PA122501

`PA122505

PA122522

PA122527

Le spectacle dure environ une heure et à la sortie, ravis, nous allons manger dans le seul resto local encore ouvert, au fond de la ruelle principale du marché. Mais ce soir pas de vieux os, nous sommes tous crevés, par cette journée pleine d’émotions, même Minou qui a fait grasse mat’ et shopping !

PA122530

PA122531

Demain, en enfourche les scoot’ à nouveau… découverte du coin, entre riz et batiks.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *