P7250397

Japon

Hiroshima, 70 ans après…

4 Oct , 2015  

Auteur : Laurent /

 

Vendredi, nous partons de la guest house vers 10h00 pour aller vers la gare d’Onomichi, d’où nous prenons un train direction Hiroshima, ville tristement célèbre.

Le train arrive vers 11h30 et la gare est remplie de centaines de scouts venu pour le meeting annuel mondial qui se tient au Japon cette année, à Yamagochi, pas très loin d’ici. Nous avalons un petit sandwich et passons à l’office du tourisme, où le japonais qui nous accueille et avec qui nous discutons nous explique en français, qu’il a étudié la clarinette à Rouen, encore une sacrée coïncidence ! Mais il n’a apparemment pas étudié le tourisme au Japon car ses informations ne nous seront d’aucune utilité. (Oh je suis méchant !)

Nous prenons le tramway pour rejoindre « le dôme », un des rares bâtiments de la ville debout après l’explosion de la bombe à 600 mètres d’altitude, il se trouvait pourtant juste au dessous, le 8 août 1945. Nous parcourons le parc avec tous les symboles rappelant cet évènement, notamment sa cloche qui retentit chaque année pour les commémorations. A ce propos, la ville prépare le 70ème anniversaire qui aura lieu dans une quinzaine de jours. Nous visitons aussi le musée de « la bombe » qui n’est qu’à 50 centimes l’entrée, pour que tout le monde puisse venir comprendre et voir ce qui est arrivé.

L’émotion est palpable. L’intérieur du musée est éclairé d’une lumière tamisée, et toutes les reliques de vêtements d’enfants et d’adultes, illustrées par des textes explicatifs, mais aussi des photos, et des morceaux de ruines de bâtiments, nous donne la mesure de l’horreur qu’ont subit les gens présents ce jour là. Il y a même une représentation de la bombe grandeur réelle, ainsi que les « nouvelles » bombes existantes de nos jours, des milliers de fois plus puissantes, que celle d’Hiroshima, pour nous faire comprendre ce qui pourrait arriver si…

Le célèbre « Dôme »

P7240297

L’intérieur du Dôme

P7240300

Une peinture pour la paix

P7240303
P7240304
P7240307

P7240310

Mémorial construit dans l’axe du Dôme, tout au fond


P7240311

Représentation de la bombe par une boule orange, au dessus de la ville au moment de l’explosion,
avec les quelques bâtiments restants après.

Après toutes ces émotions, nous sortons du musée et nous traversons un petit parc, histoire de se remettre.

Dans l’après- midi, nous allons quand même déjeuner, vers 16h00, 🙂  dans un restaurant italien (pas cher), et oui ! Où nous mangeons les meilleurs pâtes jamais dégustées avant ! Non je déconne…

En rejoignant la gare nous tombons sur une centaine des supporters de l’équipe de base-ball locale, les Carpe de Hiroshima qui se pressent pour acheter des goodies aux stands installés dans l’après-midi. Nous demandons aux passants pourquoi une telle effervescence et nous apprenons qu’une finale de championnat se joue ce soir non loin d’ici. Nous décidons de les suivre jusqu’au stade dans une ferveur communicative, pour tenter de voir le match, mais malheureusement le match se joue à guichet fermé et nous ne trouverons pas de place… il semblerait que le marché noir n’existe pas ici… Ah, ces japonais, tellement honnêtes !

P7240314

L’intérieur du stade, plein à craquer !

 

P7240315

Le zoom zoom Stadium

Nous récupérons nos sacs laissés en consigne pour rejoindre à une station de train d’ici notre Guest house à Nichi-Hiroshima.
La guest house s’appelle évidemment Carpe, du nom de l’équipe locale et nous regardons le match retransmis à la télé. Hiroshima perdra 2 à 0 contre les Yankees de Tokyo…

Samedi matin, nous nous réveillons un peu en retard d’une demi heure pour notre rendez vous avec de nouveaux couchsurfers, que nous prévenons par internet. Nous partons rapidement prendre notre train jusqu’à Matsukaïchi pas très loin non plus, et arrivons vers 10h30. En attendant nos hôtes dans la gare nous nous amusons à regarder le responsable de la petite station, posté à la sortie, qui remercie chaque personne qui sort de la gare (aligato gozaïmas !)  en y ajoutant une courbette. Incroyable !

Notre rendez-vous arrive, il s’appelle Kosuké, et nous invite à prendre place dans son grand monospace familial 7 places Toyota, et nous présente sa femme Ruri, enceinte de trois mois, qui conduit, ainsi que ses deux petites filles à l’arrière, Ai 3 ans et Rina 5 ans.

Ruri nous dépose avec Kosuké et ses deux petites filles au petit port d’où nous partons directement sur l’île de Miyajima, où l’on peut voir le célèbre Torii dans la mer ainsi que son temple sur l’eau. (A marrée haute. Dommage, là c’est marrée basse… grosse déception !)
Nous sommes accueillis à la sortie du bateau par des dizaines de daims en liberté, qui eux ne sont plus du tout apeurés, nourris par les touristes avec toutes sortes de choses, même du carton, et tripotés à longueur de journée pour quelques photos. Situation un peu spéciale… Mais nous nous laissons quand même attendrir. De tout façon ils sont là quoi qu’il en soit, et on n’y changera rien !

Après avoir fait des photos à moitié dans l’eau sous le Torii géant, et visité le temple, qui lui n’était pas dans l’eau à cette heure, nous repartons pour tenter de monter jusqu’au point de vue de l’île à travers les bois. Nous rencontrons de jolies cascades, un peu artificielles, et à mi-chemin nous décidons de faire demi tour, tellement la chaleur nous fatigue. Kosuké est ravi de cette décision lui aussi !

P7250331

P7250326
P7250347

Le Majestueux Torii, avec Alex en dessous, si si !

 

P7250367

P7250370


Superbe temple, à marrée basse…

P7250373

P7250387
P7250392

En redescendant vers le port, nous nous arrêtons déjeuner quelques noodles, dans un petit resto,  et profitons de la clim le temps du repas. A la sortie du resto Ai et Rina se régalent avec une petite glace. Nous faisons un tour du village, très touristique, et nous arrêtons même goûter une spécialité de gâteau gaufrette frit comme un beignet, avant de reprendre le bateau vers 16h30.

P7250377

Rina et Ai

P7250403
P7250413

Nous retrouvons Ruri à l’embarcadère, avec qui nous partons au supermarché faire les courses pour diner. Mais avant nous profitons de faire quelques photos avec les filles !

P7250421
P7250423
P7250424

Les courses terminées nous prenons la direction de chez eux, et nous arrivons dans un quartier pavillonnaire qui semble très récent. Kosuké et Ruri y possèdent une jolie maison avec un étage.

Nous dinons vers 18h30 des sushis traditionnels, c’est à dire roulés sois même (mais pas sous les aisselles !) avec les ingrédients de son choix. Délicieux. Nous discutons avec Kosuké qui admet que son anglais est limité mais nous arrivons quand même à communiquer et il traduit à sa femme pour pouvoir échanger avec elle. Ses deux petites filles son très sages, et nous les regardons manger et se préparer leurs sushis toute seules, même si la petite de trois ans a un peu de mal avec les baguettes. Kosuké nous fait goûter une boisson au goût de prune, légèrement alcoolisée, un peu comme une liqueur, délicieuse avec des glaçons (on en deviendra vite accro !).

 

P7250428

Sushis maison !

P7250426
P7250432

P7250429

P7250437-
P7250440
P7250442

Ils nous ont préparé un Onsen à 38° dans leur salle de bain traditionnelle et une chambre avec tatamis en bas et eux vont dormir tous les quatre dans le salon aussi sur des tatamis, à la japonaise. Mais maintenant on est habitué et ça ne pose pas de problème.

Dimanche matin, nous nous levons vers 8h00 et nous petit déjeunons tous ensemble un repas traditionnel, fait de salade, concombre, tomates, soupe miso, riz, et des oeufs brouillés avec oignons, et nous buvons quand même notre petit café… que l’on propose à Kosuké, content de « goûter » au petit déj à l’occidental !

Kosuké nous demande ensuite si l’on désire faire quelque chose aujourd’hui, mais il fait tellement chaud que nous préférons rester à la maison, et je pense que ça lui va bien ! Nous jouons avec les petites filles avant qu’elles n’aillent se baigner dans la piscine gonflable du jardin. Après le déjeuner, nous passons l’après-midi à travailler sur le blog, et préparer la suite de notre périple pendant que Kosuké et sa femme regarde la télé allongés parterre sur leur tatami. En fin d’après-midi, les petites nous font voir la bestiole qui est cachée dans la cage du salon. Une sorte d’écureuil, nocturne, ressemblant aussi à un tarsier, avec de gros yeux ronds qui saute partout sur nos épaules.

P7260460
P7260001
P7250450
P7250452

Arrive enfin l’heure de notre départ vers 17h et Kosuké nous demande de faire une photo tous ensemble comme une photo de famille avant de partir.

IMG_3239-

Un dimanche « en Famille » ! 😉

Nous passons les dernières minutes à jouer avec Ai et Rina, en les chatouillant. Je leur explique par l’intermédiaire de leur père que lorsque nous faisons des chatouilles nous disons « guili guili !», car en japonais c’est « gocho gocho ! ». C’est l’heure de partir et tout le monde saute dans la voiture. Ils nous déposent devant la gare la plus proche, car on doit retourner à Hiroshima pour prendre un bus de nuit direction Tokyo.

La voiture s’arrête, tout le monde descend et c’est l’heure des adieux. Nous remercions chaleureusement Kosuké et sa femme qui nous remercient à leur tour sincèrement, avec toute la retenue japonaise, pour leur première expérience de couchsurfing. Rina et Ai nous serrent dans leur bras avec un grand sourire, comme un tonton et une tata. Elles sont si mignonnes et tellement bien éduquées. Nous nous éloignons, émus, vers la gare, en nous faisant tous de grands signes. Encore des gens bien.

Demain, avant dernière étape au Japon : Edo, la capitale de l’est…

 


10 Responses

  1. Hélène dit :

    Super la photo de famille et l’ appartement a l’air drôlement sympa ! j’ai été impressionnée par l’immense Toori, la ville semble propre et sans tag. J’avais vu un reportage sur Hiroshima il y a quelques mois, c’était très émouvant et dramatique …alors j’imagine sur place !
    A bientôt,
    Hélène

    • FreeAs2Birds dit :

      Oui leur maison était neuve et très moderne et très sympa, équipée à la japonaise, sans canapé par exemple !
      Ce Torii est très connu dans tout le japon, et effectivement il n’y a pas de tag ou autre, et c’est comme ça dans tout le Japon.
      Le pays le plus propre au monde, surement !
      Et pour Hiroshima, rien à dire de plus que chacun ne connaisse déjà. Mais très émouvant. A bientôt ! Merci les 2 Birds

  2. Lefaucheur dit :

    Premier récit émouvant loin de la légereté habituelle …votre passage a Hiroshima nous rappelle ce dont l’humanité est capable…. Vous devez toujours être à Bali avec ces veinard de Minou …?? Repos bien mérité après ce long périple ! Bisous à bientôt

    • FreeAs2Birds dit :

      Oui effectivement impossible d’être léger quand on passe à Hiroshima, mais c’est une chose à voir.
      Nous sommes toujours à Bali avec minou, sur une petite île à côté et on va se reposer une petite semaine, en attendant la venue de la copine d’Alex, et nous repartirons tous les quatre sur les routes…Bisous

  3. Mamounette dit :

    おはよう ohayoo , ou 今晩は konban wa les Oiseaux,

    Quelle émotion ce mémorial, nous la lisons sur vos visages.
    Heureusement, la rencontre de vos nouveaux couchsurfeurs avec leurs filles remette un peu de baume au cœur.

    Le Japon, le Japon et leurs plats, j’ai hâte que vous me fassiez des sushis maison et des petits déjeuners pas ordinaires….

    Gros gros bisous
    Mamounette
    (Je n’ai pas pas trouvé la traduction de bisous)

    • FreeAs2Birds dit :

      Oui l’histoire d’Hiroshima reste impressionnante même tant de temps après, surtout au musée.
      Pour la petite famille, nous n’avons passé qu’un week-end, mais ils sont tellement adorable, et leur cuisine si bonne.
      Je ne sais pas si on pourra refaire pareil ! Gros bisous les 2 Birds

  4. LE ROY dit :

    j’aime vous voir en famille c’est marrant, mais ça fait vraiment la photo de famille, hiroshima est tragique mais les gens ont fait avec, comme quoi la vie continue et c’est bien ainsi. Continuez comme ça bonne route. bisous.

    • FreeAs2Birds dit :

      Content que cela te plaise pour nous c’était génial de rencontrer ces gens. Pour Hiroshima, même si on connait l’histoire, ça reste impressionnant. Merci et à bientôt ! Bisous des 2 birds

  5. Philippe dit :

    Bravo les birds, encore une étape avec beaucoup d’émotions, que ce soit à Hiroshima ou avec Rina ou Ai, ces mignonnes petites filles.
    Continuez à nous émouvoir.
    Gros Bisous

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci ! Hiroshima, on connait l’histoire mais de visiter le musée, et de s’y trouver, c’est autre chose.
      Et oui ces deux petites filles, Ai et Rina étaient adorables et si bien élevées, ça fait plaisir à voir !
      ET ça continue… Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *