OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chine

Shanghai express

16 Juil , 2015  

Auteur : Laurent /

 

Mercredi 24 Juin

Le jour s’est levé depuis longtemps, quand l’hôtesse vient nous prévenir que le train arrive bientôt.
Arrivée à Shanghai 10h44. Nous retrouvons Ed et Kaïli, sortis de leur wagon et filons au métro.
A ce propos, le métro en Chine n’est pas si bordélique que l’on peut l’imaginer, ou comme on a pu nous le faire voir à la télé.
Malgré le monde, ça se passe plutôt bien, voire mieux que dans Paris !
La seule chose est que les chinois ne s’excusent jamais, donc, quand ils bousculent où vous passent devant, vous n’entendrez jamais rien…

Donc, comme des habitués nous allons directement acheter notre carte de métro que nous créditons de 20 yuans chacun.
Une fois dans la rue nous galérons un peu tous les quatre pour trouver notre chemin vers l’hostel, qui en fin de compte n’était qu’à deux minutes.
Le blue mountain guest house est situé au 6ème d’un grand immeuble, et nous nous retrouvons tous les quatre dans la même chambre.
Il y a pas mal de chambres, pas mal de monde, et le personnel est sympa et très efficace. Il y a une terrasse, un billard, une grande salle où tout le monde squatte pour l’internet, avec des tables et chaises, un canapé, et le bar.

Nous prenons une douche et sortons directement manger une spécialité de dumping rond que Kaïli nous conseille, excellent.
Evidemment, avec Alex on a voulu en prendre six chacun, mais quatre aurait suffit vu la taille des boulettes… toujours les yeux plus gros que le ventre !

P6240363

Les fameux Dumplings ronds

P6240364-

Ed et sa « coïncidence » Kaïli

 

P6240365
Nous visitons ensuite la vieille ville chinoise, avec de beaux bâtiments typiques, et surtout avec beaucoup de commerces pour les touristes, et au passage nous nous achetons quelques bonbons, un peu étranges, mais c’est toujours intéressant de tester les spécialités locales. Et je vais finalement être accro à un des bonbons chinois, fais d’une page de riz mole et peu sucrée, aromatisée aux fruits.

P6240375

P6240376

Le marchand de bonbons

P6240373

P6240379

Laurent en manque de pandas

P6240387

P6240395
Puis nous filons sur le Bund, la promenade le long de la rivière Huangpu, dans une atmosphère très chaude et polluée, comme à Pékin, et très humide. Nous partons prendre un ferry qui traverse la rivière pour rejoindre le Pudong, quartier où ont poussés les buildings en une vingtaine d’années :  la Perle de l’orient ayant un faux air de Tour Eiffel mais avec des boules, et la Shanghaï tower qui trône à 650 mètres mais qui ne se visite pas, dommage !

 

 

P6240404

Au Centre, la Shanghai Tower de 650 mètres

P6240407

Pudong et ses gratte-ciel

P6240416

La fameuse « Perle d’Asie » au crépuscule

Nous reprenons le métro pour nous rendre dans une petite rue près de notre quartier. Kaïli nous emmène dans un resto « local » très réputé, où les touristes vont rarement, dont la spécialité est « le Bao soupe ». Délicieux petit ravioli chinois, fourré à la viande de porc, crevette, ou légumes, et rempli de soupe. Le but est de le croquer pour en aspirer la soupe puis de le manger. Le tout en faisons attention qu’il n’explose pas au moment du « croquage ». N’est ce pas Alex, qui en a foutu partout !

P6240420


P6240424

P6240423

Les « Bao soup »

 

P6240428

Les cuisines de rue typiques de l’Asie

Après être repu, nous rentrons tous les quatre nous coucher pour un repos bien mérité.
Malheureusement le repos sera de courte durée car deux chinoises, qui sont dans notre dortoir, en ont décidé autrement.
Particularité des chinois, en Chine, s’est de ne pas se préoccuper des gens qui les entourent.
C’est ainsi qu’à 1h30 du matin, elle arrivent dans la chambre et allument la lumière pour refaire leur sacs, pour un départ le lendemain, et ce, comme s’il n’y avait personne dans la chambre, parlant faisant du bruit, etc.

Heureusement Alex leur demande d’éteindre la lumière au moment où j’allais le faire. Peut être aurais-je été moins diplomate…

Ce matin, nous prenons notre petit déj dans la salle commune avec notre propre sac « bouffe ». Un sac contenant toujours, du café, thé, lait (concentré en tube), plus des « madeleines » locales.
Nous empruntons deux verres au bar, et allons les remplir au distributeur d’eau chaude sur la terrasse.
En Chine, comme en Mongolie, l’eau du robinet n’étant pas potable, on trouve partout de l’eau bouillie à disposition. C’est pour ça que nous trouvions bizarre de voir souvent les chinois boire de l’eau chaude !

Après avoir acheté notre billet de ferry pour le Japon, et tenté vainement l’achat d’un billet d’avion pour Manille (preuve de sortie du territoire soit disant obligatoire pour l’entrée au Japon – mais la visa et la compagnie aérienne Cebu Pacific en auront décidé autrement ce jour là), nous sortons vers 14h00 pour rejoindre Ed et Kaïli dans la vieille ville chinoise. Comme nous sommes déjà en retard nous achetons vite fait des « noodles » dans un fast food que nous mangeons une fois arrivé au point de rendez vous, près du petit pont au centre du quartier touristique, à côté du jardin Yu.

Il y a beaucoup de touristes, même chinois, qui se prennent en photo sur ce pont qui serpente entre les commerces.
Ce que nous ne manquons pas de faire ! (ce que nous appelons les fameuses « photos à la c… !)

P6240388

On aperçoit au loin la Shanghai Tower entre pollution et chaleur

P6240390

Nous retrouvons Ed et Kaïli avec qui nous allons visiter un temple Taoïste, dans lequel Kaïli nous explique comment prier les différents dieux, et notamment celui qui apporte beaucoup d’argent…
Ed effectuera une « prière », les encens à la main, sans grande conviction.

P6250431

Les divinités Taoïstes

P6250434

P6250440

P6250441

P6250443

Ed s’essaie à une prière pour que sa barbe arrête de pousser…

P6250444

… tandis que Kaïli, taoïste de confession, souhaite le bonheur de sa famille

Nous repartons direction le Bund, et achetons encore quelques « bonbons » au passage, les plus étranges et gluants, les uns que les autres. Alex n’est pas fan, mais moi j’aime bien…

Après une pause offerte par Ed, glace (dans un contenant plastique), une bière, un magnum, et un snickers glacé, tant il fait chaud !

P6250446

P6250457

Moment de fraicheur…

En parcourant le Bund, nous trouvons un resto japonais, 🙂  assez chic, et nous allons boire une bière bien fraiche au bar, où nous ne sommes que quatre, puis sur la terrasse. Nous y resterons deux bonnes heures, pour admirer le coucher de soleil face au pudong, avec tous ses gratte-ciels qui s’illuminerons chacun leur tour, et une musique de fond pour rendre ça romantique.
Un moment magique, même si c’est en pleine ville, et uniquement face à des buildings. C’est quand même joli !

11460005

P6250465

P6250467

P6250472

P6250479

Le magnifique spectacle d’illuminations tant attendu

P6250485

Nous passons un bon moments tous les quatre, jusqu’au moment, où il passe la chanson la plus célèbre en Chine :
« Hélène, je m’appelle Hélène, je suis une fille comme les autres… »
Et oui la culture ne s’exporte pas toujours comme on l’imagine !

Bref, ce coucher de soleil sera pour moi l’occasion de tenter mon premier Timelapse, que vous pouvez voir ci dessous.
Tous vos commentaires sont les bienvenus ! (soyez indulgents)

Nous quittons notre terrasse et marchons sur le Bund pour trouver une station de métro, et nous tombons sur une séance photo de jeunes futurs mariés qui posent tous pour la même photo, avec toutes les filles en robe rouge, au bord du boulevard, avec les voitures, camions, et bus qui passent et devant des cônes de chantier ! C’est peut être le romantisme à la chinoise ?!

P6250493

 

Nous retournons dans « notre » quartier pour manger un bout dans un resto de rue, mais une pluie diluvienne se met à tomber soudainement et nous oblige à rentrer dans une gargotte.

P6250496

Mais à toute chose malheur est bon, nous en profiteront pour goûter la spécialité du moment en Chine. C’est la saison pour déguster de grosses crevettes. Elles sont servies dans un grand plat, en quantité, dans une sauce succulente. Elles ne sont pas comme chez nous, elles ont une grosse tête et un petit corps.
Et on les mange avec des gants en plastique sinon, comme la sauce est épicée, on peut sucer ses doigts trois jours après et avoir encore le goût !!

P6250498

Comment attraper du tofu avec des baguettes ? La solution chinoise : prendre une cuillère !

P6250501

Après s’être délecté d’un plat entier de crevettes d’environ 80 spécimens, nous rentrons « à la base ».

Une fois dans la chambre Ed et Kaïli, préparent leurs sacs pour le lendemain car ils partent pour X’ian en train et se lève vers 6h00.
Nous faisons nos au revoir chaleureux à notre ami Ed et Kaïli, et au lit.

Demain, nous avons rendez-vous avec des amis que nous ne connaissons pas encore !…


2 Responses

  1. Mike dit :

    I love two things about this:

    1. Your timelapse worked brilliantly
    2. The expression on the waiteress’ face at the end of the video in the dumpling restaurant

    Missing you guys!

    Ed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *