P5270624

Russie

Goodbye Lénine !

1 Juin , 2015  

Auteur : Laurent /

Vendredi 29 mai 2015, réveil 7h00.
Nous nous levons en silence dans le dortoir, car un finlandais est arrivé hier soir et dort encore. Nous avalons un café dans la cuisine rapidement, un peu dans le gaz, et nous regroupons nos affaires dans le couloir de l’auberge. Je croise le propriétaire, qui me demande si l’on part aujourd’hui. « Oui, on prends le train ce matin ».
On met nos chaussures, les sacs sur le dos, et c’est reparti. J’ai préparé les 24 roubles pour le tramway, l’arrêt n’est pas loin, nous l’avions repéré hier.
Il arrive, et on saute dedans, comme par habitude. Les gens nous regardent toujours étrangement avec tout notre harnachement.
Il nous faut cinq minutes pour arriver à la gare. Nous passons sur le pont au dessus de la rivière Angara.
Nous attendons sur le trottoir pour traverser la rue face à la gare, car la circulation est toujours chaotique ici.
Dans un bruit de ferraille, un tramway approche et il s’arrête.
Les tramways ici sont apparemment uniquement conduits par des femmes. La plupart ont l’âge de leur engin…celui de la retraite.
La conductrice de ce dernier descend au milieu de la chaussée avec une barre à mine et se met à redresser un des rails devant elle. Elle a l’habitude, et fait ça naturellement, de quoi faire bondir nos syndicalistes français !
On s’est d’ailleurs demandé à plusieurs reprises, en voyant l’état des rails dans le bitume défoncé, comment ces pauvres tramways tenaient encore debout.

Après quarante minutes d’attente dans le hall de la gare, notre train est annoncé. Train 70, 9h04, Voie 3. On file sur le quai, et montons dans le wagon 22, après le contrôle. Nous sommes en 3ème classe et heureusement que cette fois-ci nous n’y dormons pas. Ca fait un peu plus dortoir, et c’est surtout moins confortable.
Mais nous avons choisi exprès un train de jour pour profiter du panorama.

P5270606

P5270614

Face à nous une dame russe, essaie de nous donner un tas d’infos, et de numéros de téléphone, pour nous aider à trouver hébergement et excursions. Mais elle parle un très mauvais anglais, et on ne comprends pas tout.
Alors on la remercie, mais bon…

Le trajet se déroule comme prévu le long du lac Baïkal, et c’est très agréable de boire son petit café devant cette vue si apaisante. Les bords du lac sont bordés de petits galets, quelques arbres, et les dégradés de bleu changent au fur et à mesure.

P5270630

Je tente de dormir un peu sur la couchette supérieur, mais sans succès et je cède ma place à Alex qui y arrivera beaucoup mieux que moi…
J’en profite pour boucler un article du blog, en regardant de temps en temps par la fenêtre, et je me dis « quel bureau sympa ! »

"mon bureau"

« mon bureau »

Deux heures sont passées, je n’ai rien vu. Je réveille Alex, c’est l’heure des « Noodles ». Je rajoute un peu de sauce barbecue dans les miennes, pour que ce soit mangeable.

Les kilomètres passent, les ponts, les rivières, les villages aussi, avec les petites maisons colorées, les fameuses « Datcha », qui sont en fait des résidences d’été, pour les Sibériens.

P5270632

P5270652

P5270623

Nos adieux au Transsibérien

Nos adieux au Transsibérien

 

Arrivée en gare de Oulan-oude,17h00 pour une étape de transition. Nous quittons le quai, sans comprendre de quel côté sortir, à gauche ou à droite ? Ce sera à droite. On descend les marches de la passerelle, et soudain, on croise un visage connu. Armins, un allemand rencontré dans notre hébergement du lac Baïkal.
Sa copine est russe, et elle est reparti pour Ekaterinbourg. Nous regardons le plan ensemble, et évidement, nous étions parti dans le mauvais sens.

Nous arrivons dans le centre ville directement sur la grande place de la ville, où trône la statue de la plus grande tête de Lénine du monde, 7,70 m de haut.

P5280668

La pause devant Lénine, c’est pour se rendre compte des proportions…

 

Nous passant devant un groupe de jeunes filles qui répètent une chorégraphie, que je leur propose de filmer. Elles acceptent et dansent devant l’objectif, en s’appliquant. Elles seront amusées de se voir ensuite sur le petit écran de la caméra.

N’ayant plus de place à l’auberge où nous avions prévu d’aller, faute de réservation, Armins propose de nous accompagner à une autre auberge de jeunesse, le dostoïevsky hostel, près de la gare.

Armins dépose sur le trajet ses affaires à son hôtel, et nous accompagne à notre hostel. Cela tombe bien car à l’accueil personne ne parle anglais, et lui parlant parfaitement russe, il nous sera d’une grande aide.

Nous posons nos sacs et repartons direction la grande place. Nous y dégotons un pub pour boire un coup, le Churchil, où finalement, nous mangeons un hamburger au boeuf « local » et un kebab.

Nous retournons à nos « bases » respectives et quittons Armins devant son hôtel. On se souhaite bonne route, peut être à une prochaine fois, un « hug », et bye.

Nous restons deux nuits à notre hébergement. Cet hostel récemment ouvert est pratiquement neuf, mais les clients un peu moins. Ca n’est pas vraiment une auberge de jeunesse mais plutôt le contraire. Un vieux Georgien, étant là comme chez lui, squatte un peu partout, regarde la télé à fond, téléphone, braille toute la journée, ainsi que le soir quand tout le monde est couché et même la nuit, ou il va et vient dans notre dortoir, se lève, pour fumer, tousse, enfin la totale, sans se soucier de ses colocataires. Bref, le mec qui gagne à pas être connu !

Pour la deuxième nuit nous changerons de chambre pour être tranquille et demandons à la personne de l’accueil de faire taire le vieux casse-c…

Pour notre  deuxième jour nous visiterons la ville pour passer le temps, ses rues commerçantes animées, sa place « Lénine » pour immortaliser la tête géante, son magnifique opéra, et mangerons midi et soir dans le «Flunch » local, pour la modique somme de 450 roubles soit 7,88 euros les deux plateaux repas, pour des mets locaux…

P5280680

 

P5280691

Les 2 Birds ?

Les 2 Birds ?

P5280677

P5280678

Au passage, il paraît que la statue de Lénine a le regard qui louche, et après vérification, pour nous c’est le cas, surtout le soir avec les ombres sur le visage.

Ayant achetés nos billets de bus pour Oulan-bator dans la matinée, nous rentrons pour une courte nuit.
Départ prévu du bus : 7h30

Une autre aventure va commencer, mais après 12 heures de bus…


10 Responses

  1. Mamounette dit :

    Bonjour ou bonsoir les deux Oiseaux,

    Cette semaine nous gardons Izia et, qui, en voyant la photo de Laurent la statut de Lénine dit :  » Il est petit Tonton Laurent  » et, Laurent sur les rails  » Attention, Tonton Laurent va se faire écraser « , puis sur les deux dernières photos où vous déjeunez :  » Tonton il est sage, Tata Alexandra est très sage aussi  » dixit Izia.
    Voilà les commentaires de notre petite Louloute.

    Vous allez certainement rester un peu plus longtemps à Oulan Bator pour vous reposer et souffler un peu.

    Gros, gros bisous

    • FreeAs2Birds dit :

      Elle doit bien vous faire rire avec ses remarques ! Oui On se repose bien, l’auberge de jeunesse et vraiment bien et la vie est vraiment pas chère ici… Alors on prend notre temps ! Bisousss

  2. Bodergat dit :

    coucou les oiseaux!!! Quelle aventure je viens de lire la suite de votre aventure et j imagine ce que vous vivez!!! C est magique mais je pense un peu dur parfois non??en tous cas vos photos sont magnifiques et nous voyageons à travers vous !!! Bisous Céline et Yan

    • FreeAs2Birds dit :

      Hello ! Merci de nous suivre et de lire nos récits. Pour le moment on ne peut pas dire que ce soit dur… On rencontre souvent la bonne personne qui nous donne le petit coup de pouce nécessaire. On profite bien et on en prend plein les yeux ! Bisous à toute la famille

  3. Mamounette dit :

    Bonjour ou bonsoir les Oiseaux,
    ce soir, à table Izia nous dit :  » Tata Alexandra et tonton Laurent sont encore dans le train ? C’est lonnng …… »
    Il doit être 4 ou 5 heures du matin au moment que je vous écris alors bonne journée à votre réveil.
    Gros, gros bisous

  4. rebecca dit :

    Un petit cc au passage pour vous dire qu’il est très agréable de lire vos aventures ! bravo à la rédaction 🙂 on attends la suite avec impatience.

    rebecca

    • FreeAs2Birds dit :

      Merci pour le compliment, Laurent est très content ! On va essayer d’être toujours intéressant. Merci de nous suivre. Bises

  5. nanouche dit :

    salut les 2birds ça fait plaisir de voir comment vous vivez d’extraordinaires aventures.
    laurent je t’ai zapppé hier pour ton anif alors bon anniversaire et que le vent tourne et vous emporte dans d’excellentes rencontres mais vous avez le profil pour ça

    merci pour ce partage et ce blog

    bisous
    nadia

    • FreeAs2Birds dit :

      Salut Nadia, pas de souci pour mon anninv. On a fêté ça entre voyageurs gentiment. J’espère que nos récits te plaisent.
      Gros bisous et bon courage. Lolo et Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *