P6141013

Mongolie

Gengis Khan nous voilà ! (épisode 2)

14 Juin , 2015  

Auteur : Alexandra /

Oulan-Bator… ou la quête du visa chinois

Le vendredi 29 mai nous arrivons en cette fin de journée à l’auberge de jeunesse Sunpath.
L’aspect de l’immeuble à l’extérieur n’est vraiment pas terrible. Il date sûrement de l’époque communiste Russe. Tout tombe en ruine, les peintures sont décaties, il y a un trou béant dans le sol de l’entrée, peu ou pas d’éclairage, et l’électricité fait halluciner Laurent à chaque fois que l’on passe devant.

Entrée de l'auberge Sunpath

Entrée de l’auberge de jeunesse Sunpath

Doljmaa et son mari devant le SunPath Hostel

Les propriétaires, Doljmaa et son mari, devant le SunPath Hostel, le lit en dortoir n’est qu’à 7 dollars

Mais une fois la porte de l’auberge ouverte, l’intérieur est complètement différent. Tout est nickel. Le grand appartement est refait à neuf, de grands tapis sont posés dans toutes les pièces, il y a un coin salon avec un grand canapé, une cuisine équipée, des sanitaires propres, on s’y sent vraiment bien.
Doljmaa, la propriétaire, nous accueille avec un large sourire et nous fait visiter l’appartement. Le petit déjeuner est compris, et l’on peut boire un café, ou un thé toute la journée. Un distributeur d’eau potable est aussi présent.
Seul bémol que l’on découvrira peu après, est qu’il n’y a que de l’eau froide, voire glacée, dans les douches, dû à priori à des travaux dans la rue.

Nous posons nos affaires et sortons directement en ville pour manger un bout.
Les rues sont propres, larges et nous découvrons tout un tas de petits restaurants dans notre quartier, très agréables où le repas de base coûte environ 5000 tugriks, soit moins de 2,50 €. Autant dire qu’on ne s’embêtera pas à faire à manger pendant notre séjour ici.

Les liasses de billets de Tugriks ... 2000 T = 1 euro

Les liasses de billets de Tugriks … 2000 T = 1 euro

Toutes sortes de cuisines sont au rendez-vous : des traditionnelles cantines mongoles, aux restaurants coréens, ou encore indiens, japonais, et internationaux… Pour les gourmands, on trouve aussi des « bakery » et autres cafés glaciers.

Restaurant coréen

Restaurant coréen

Plat typique mongol pour moins de 2,50 €

Plat typique mongol pour moins de 2,50 €

Nous rentrons directement après manger et passons notre première nuit en Mongolie pour nous reposer de nos douze heures de car.

Samedi matin, premier objectif en ce début de séjour, notre demande de visa pour la Chine.
Ensuite nous pourrons partir faire une excursion dans le désert de Gobi.

Doljmaa nous imprime les formulaires nécessaires ainsi que les photocopies. L’ambassade n’étant ouverte que les lundi, mercredi et vendredi matin de 9h30 à 12h.

En attendant lundi, nous passons notre temps à flâner dans le centre ville, à rédiger le blog, traiter les photos, nous reposer… et aussi rassembler les documents pour le visa.

Palais du gouvernement

Palais du gouvernement

Parc d'attraction

Parc d’attraction

Place principale

Place principale

L'école primaire à coté de notre Hostel, il n'y à pas de cour fermée, les enfants jouent sur la place devant l'école

L’école primaire à coté de notre Hostel, il n’y a pas de cour fermée, les enfants jouent sur la place devant l’école

Les contrastes d'architectures omniprésents dans la ville

Les contrastes d’architectures omniprésents dans la ville

 


Le fameux visa chinois !!

La liste des documents à fournir pour l’obtenir n’est pas trop effrayante mais il y a tout de même quelques subtilités :
Mis à part le formulaire de base, nous devons fournir la photocopie des passeports et une photo d’identité, ça, ok !
Là où ça se complique, c’est lorsqu’il faut fournir une « invitation » d’un hôtel ou d’un ami chinois qui est censé nous recevoir.

Heureusement, je suis restée en contact avec une de mes anciennes collègues de travail, Sally, qui était mon homologue à la filiale chinoise.  Elle nous a gentiment envoyé l’invitation rédigée en chinois ainsi que la photocopie de sa pièce d’identité.
 
Mais le summum de l’hypocrisie dans cette histoire, est de fournir la preuve d’entrée et de sortie du territoire par avion, même si vous voyagez en train !!! Pour cela il suffit de se rendre dans une agence de voyages « air market », de U.B. pour se procurer une fausse réservation d’avion, et cela gratuitement !


Dimanche, nous rencontrons Gianni, un français qui voyage depuis 5 mois et qui vient d’arriver à la guest house. Après avoir fait connaissance et discuté de nos parcours respectifs, nous lui proposons de faire l’excursion pour le Gobi avec nous, ce qu’il accepte. Comme nous ne sommes que trois pour l’instant, il nous faudrait une quatrième personne pour pouvoir partir… (le prix du tour dans le Gobi dépend du nombre de personnes, et si nous sommes 4 le prix ne sera « que » de 400 dollars).

P6010102

Deux « beaux-gosses » en ville !

Lundi matin, 1er juin, à la première heure, nous allons donc au air market, mais nous n’avions pas anticipé le fait qu’il ouvrirait une heure plus tard pour cause de fête nationale : le 1er juin étant la fête des enfants. Ce que nous indique Doljmaa à notre retour à l’auberge.

Nous retournons donc aussitôt au air market, et obtenons notre fausse réservation « gratuitement ». Nous nous dirigeons enfin vers l’ambassade de Chine avec notre dossier sous le bras, après avoir traversé la ville en long et en large.
La journée commençait mal, et ça n’allait pas s’arranger. Ce qui nous confirme qu’il ne faut pas forcer le destin.

Onze heures, nous entrons dans l’ambassade, ou nous sommes les seuls, vu l’heure tardive.
Nous nous approchons du guichet et l’employée de l’ambassade ne lève même pas la tête lorsque nous lui disons bonjour, ça commence bien.
Lorsqu’elle daigne enfin prendre notre dossier, elle commence à nous dire d’un ton sec, « collez votre photo sur le dossier », et une fois chose faite, elle nous signifie qu’il manque tout un tas d’informations et de documents. Le numéro de téléphone de notre amie chinoise, la photocopie du tampon de la Mongolie dans notre passeport, et même notre travail en Mongolie !?…
Enfin bref, tout ce qui peut faire qu’elle refuse notre demande.
Laurent tente d’insister, mais elle répond immédiatement sur un ton agacé : « rapportez les documents que je vous demande !» Et baisse la tête définitivement pour mieux nous ignorer.

Dépités et énervés nous rentrons … nous y retournerons mercredi. De ce fait, nous devons reporter notre excursion à jeudi et
finalement cette situation nous arrange plutôt, car nous aurions dû partir avec l’anglais rencontré à Oulan-Oude, qui s’est de nouveau retrouvé dans la même auberge et la même chambre que nous !  Mais avec qui le courant ne passe pas trop…

Nous passons l’après midi au milieu des festivités de la fête des enfants, sur la grande place devant la maison du gouvernement, ou trône au centre les statues du célèbre Gengis Khan, fondateur de l’empire Mongol (né vers 1155/1162 – mort en 1227), et son fils et petit-fils sur les côtés.

P6010063

P6010071

P6010072

P6010076

P6010080

P6010084

P6010100

Mardi matin, nous traversons à pied un des quartiers pauvres de la ville, pour aller visiter un temple bouddhiste. Le Gandan Tegchenling monastery.

P6020110

Et à notre arrivée, nous tombons par chance sur un jour de célébration de la divinité Janraisig (les « yeux ouverts » en tibétain) c’est le bouddha de la compassion. Le destin a encore bien fait les choses…

P6020120
Nous observons tous ces mongoles en tenues traditionnelles, venus prier leur dieux dans une ferveur contagieuse !

P6020123

P6020128

P6020137

Le contraste des générations

Nous entrons finalement dans le temple et nous y découvrons cette divinité de 23 mètres de haut, entièrement recouverte d’or. Impressionnant ! Des moines sont rassemblés tout autour et chantent des chants religieux envoûtants.

P6020141

P6020143

P6020149

 

Le mercredi matin, plein de confiance, nous arrivons à la première heure à l’ambassade… et là… miracle, c’est une autre employée qui est au guichet et nous accueille avec un sourire ! Elle regarde à peine nos documents et nous donne le bon de paiement ! Ouf ! Nos passeports et nos visas seront prêt dans 1 semaine.

Ce départ retardé nous permet aussi de retrouver pour un soir notre ami Volker, (Ce sympathique allemand avec qui on a partagé les 3 jours de transsibérien) dans un bar panoramique situé au 23ème étage du BlueSky, un hôtel ultra moderne, face à la grande place. Volker rentre tout juste de son excursion dans le Gobi . Yannick, notre ami belge, aurait dû nous rejoindre aussi, mais ne pourra venir finalement, retenu avec son couchsurfer.

P6020201

Vue depuis la BlueSky Tower

Vue depuis la BlueSky Tower

P6030227

Notre ami Volker à coté de Laurent… Happy Hour, 1,45 € la pinte !

La soirée s’achève dans la bonne humeur, nous quittons Volker, jusqu’à la prochaine fois… peut-être à Pékin !?

Demain matin, nous partons à la découverte du vaste Gobi…

 


2 Responses

  1. Mamounette dit :

    Bonjour ou bonsoir les deux Oiseaux,
    Si vous aimez Oulan-Bator vous pouvez y rester, il y a du travail d’électricité à faire et toi Alex tu pourras faire tourner les moulins à prières ou t’occuper d’enfants !!!!.
    Les enfants ont l’air d’être les rois ♚.
    Là, vous devez certainement être dépaysés ! les visages, les couleurs, l’architecture ….

    Ouvrez les yeux, les oreilles pour découvrir les vies d’ailleurs, aiguisez vos papilles pour toutes les saveurs nouvelles et profitez le plus possible de toutes les amitiés et merveilles rencontrées .

    Gros, gros bisous
    PS : Est-ce que vos amis, qui voyagent comme vous, ont des blogs ?

  2. nanouche dit :

    salut les birds c’est le moment de profiter pleinement de toutes les sensations qui guideront vos cœurs et de s’ouvrir à des civilisations et des cultures multiples.
    Ces couleurs, ces sourires… et bien d’autres choses…
    Je pense que ça m’aurait plu drôlement, alors je vous suis pas à pas et je partage pleinement vos moments de bonheur mais aussi vos galères, car cela doit être par moment difficile aussi.
    J’aime assez la philo du bouddhisme, alors peut être que vous pourrez m’en apprendre davantage.

    Bisous les p’tits loups

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *